5fd01d92.gif
Photobucket - Video and Image Hosting

♥ ♥ Membres ♥ ♥

mercredi 1 février 2012

A quoi sert la fortune



La fortune.
On recherche la fortune sans cesse.
Qui ne songe pas à la richesse.
On se figure que la fortune est essentielle.
Qu’elle nous procurera l’aisance, une vie belle.
A quoi sert-il d’amasser tant d’argent.
Si pour l’acquérir on se défait de ses amis,
ses parents.
La fortune ne gomme pas la grisaille, la peine.
Elle n’est pas du bonheur la clef souveraine.
L’abondance n’est pas toujours l’apanage,
D’une vie remplie de joie, de partage.
Bien sur la misère est effroyable, terrible.
La faim tenaille les plus démunis, les pauvres diables.
L’infortune pour eux est calvaire.
La lutte pour la survie est prioritaire.
Si celui qui possède de l’argent, des biens,
Partageait, un peu de son avoir, de ses moyens,
Afin que sa fortune soit un bienfait,
Non une exécration, mais un trophée.
Si le cossu, pour accroître son capital,
S’est abjuré, ou l’a gagnée par une traîtrise totale,
Sa richesse sera décolorée, triste et amère
.
Chargée de peine, sans tendresse, éphémère.
Combien d’hommes dans l’aisance, si fortunés
Par leur richesse sont enfermés, aliénés.
L’acquisition de biens et alors une course calculée.
Par leurs nombreuses possessions cumulées.
Mais on ne peut en aucune façon acheter
L’amour, la joie, le bonheur, la santé.
Oui, on peut s’offrir une apparence.
Mais fugace, elle s’écaille car sans substance.
L’avare demeure argenté, inclément.
Mais piteux, seul dans son isolement.
La fortune d’un homme ne s’évalue pas au fric,
Qu’il détient, mais de ce qu’il en fabrique.
Heureux celui qui donne, pour le plaisir.
Sa vie sera mesurée par sa valeur à offrir.

Aucun commentaire: